Ecotourisme, Le fonds Bleu

La richesse de la faune et de la flore a amené les autorités du Congo, par ailleurs grand pays forestier, à aménager des aires protégées. Ainsi le Congo compte quatre parcs nationaux, plusieurs réserves et des sanctuaires de grands singes. Ces derniers couvrent le pays du nord au sud et de l’est à l’ouest et constituent des endroits privilégiés pour observer la grande faune équatoriale. Dans le Parc d’Odzala-Kokoua, situé dans le nord, on peut voir surtout des buffles et des éléphants de forêts, des singes , gorilles et chimpanzés.Notamment de nombreuses variétés d’antilopes : sitatungas, guibs harnachés, céphalophes, sylvicapres.

Dans le Nord du pays, le Parc National Nouabalé-Ndoki et la Réserve communautaire du Lac Télé abritent également une population significative d’éléphants de forêt, de gorilles, de chimpanzés, de lions de forêts, de buffles, de panthères, et plus de 300 espèces d’oiseaux et bien d’autres petits mammifères.

Dans la réserve Lésio-Louna/Léfini, vivent en liberté totale gorilles de plaine, antilopes, potamochères, hippopotames, etc. Dans le département du Kouilou, le Parc National de Conkouati-Douli, qui s’étale de l’océan aux Monts du Mayombe, est très riche en flore et en faune, notamment en éléphants de forêt, en chimpanzés et en gorilles, est sur la liste indicative du patrimoine mondial de l’Unesco depuis le 12 juin 2008.

On aura également l’occasion d’apercevoir toutes sortes d’oiseaux aquatiques : aigles-pêcheurs, hérons, martins-pêcheurs au cours de la remontée des cours d’eau Congo, Oubangui, Alima,Niari et Sangha, mais aussi des hippopotames (vers Mossaka) et des crocodiles (vers Impfondo), plus discrets.