banner

La Ministre du Tourisme et de L’Environnement, Arlette Soudan-Nonault, assurant l’intérim de son collègue de la Culture des arts

      La Ministre du Tourisme et de L’Environnement, Arlette Soudan-Nonault, assurant l’intérim de son collègue de la Culture des arts, a souhaité le 20 juillet à Brazzaville que les délégations présentes à Brazzaville pour participer à la 11e édition du Festival panafricain de musique (FESPAM) reportée reviennent quand une nouvelle date sera fixée.

Arlette Soudan-Nonault a assuré aux délégations du Nigéria, des Etats Unies d’Amérique et de l’Ile de la Réunion, présentes à Brazzaville, que le FESPAM reporté aura bien lieu. «Ce n’est qu’un report, ce n’est pas l’annulation. Le gouvernement vous informera sur la nouvelle date de la tenue du FESPAM. J’ai tenu à vous rencontrer avant que vous ne retourniez dans vos pays», a-t-elle affirmé.

Le commissaire général du FESPAM, Gervais Hugues Ondaye a saisi cette occasion pour souligner qu’il n’y avait pas de conséquence par rapport au report du FESPAM. Le gouvernement avait bien précisé dans son communiqué que les artistes qui arriveront au Congo seront pris en charge. «Nous avons fait un maximum d’effort pour envoyer le communiqué du gouvernement aux pays concernés, mais certains artistes étaient déjà en route dans les transits. Ils sont arrivés et le gouvernement a tenu à les rencontrer», a-t-il précisé.

Hugues Ondaye a expliqué que les artistes arrivés n’avaient pas que de prestations au FESPAM. Ils avaient d’autres activités à réaliser dans le cadre de ce festival. «C’est le cas de l’artiste américaine qui depuis le 19 juillet anime une formation sur la technique vocale. C’est aussi le cas de la délégation de l’Ile de la Réunion qui est en résidence de création avec les artistes congolais. Le festival n’est pas fait que pour danser, mais c’est aussi un foyer de création», a-t-il indiqué.

Lien web: www.vox.cg